Techniques

Termes Techniques

Combustion: primaire, secondaire, tertiaire, inversée.

A) Primaire: au contact de la bûche, laisse échapper des gaz imbrûlés.

B) Secondaire: sert à brûler les gaz perdus à la combustion primaire. Un apport d'air est dirigé dans le dessus des flammes pour créer un mouvement dans ces gaz qui vont frappés les parois chaudes de l'appareil et s'enflamment. Il est existant sous divers moyens (parfois réglable) dans toutes les marques réputées (Austroflamm, Olympia, Dovre, Saey, Barbas, etc).

C) Tertiaire: peu répandu à ce jour et n'existant que sur certains poêles, cet apport d'air frais étant fixe. 1=primaire, 2=secondaire, 3=tertiaire.

D) Inversée: Existe EN TIRAGE NATUREL dans une seule marque XEOOS, seul appareil à bûches de bois, parvenant à un rendement de 90%, il nécessite un conduit de cheminée parfait car la qualité de son fonctionnement réside dans le tirage de la cheminée.

IL FAUT RETENIR: que toutes améliorations de nos appareils ont pour but d'améliorer la combustion INTERNE du poêle ou insert et ont un rôle écologique important, mais il est un fait que les degrés récupérés dans la pièce chauffée NE VONT PLUS dans la cheminée, CE QUI PEUT entraîner le disfonctionnement d'anciens conduits n'étant pas optimums au niveau du tirage.

Tirage

Le tirage d'une cheminée, est le résultat d'une différence de température entre l'air extérieur et celles des fumées, plus elle est importante et mieux cela fonctionne (un poêle fonctionne moins bien en été), celui-ci pouvant être influencé par les conditions climatiques, la hauteur du conduit (plus haut=plus de vents, donc mieux), sa situation, sa section (appareil=conduit), sa rectitude (le plus droit possible) et son voisinage extérieur (arbres coupant le passage des vents, etc).

A SURVEILLER: état du dessus de la sortie du conduit, en bon état de rejointoiement.

RAMONAGE

Le ramonage est nécessaire 1 à 2 fois par an, suivant la nature du combustible et l'emploi du conduit.

Les conduits maçonnés = brosse acier, les conduits inox = brosse nylon.

LE TIRAGE NATUREL d'un conduit est obtenu à une hauteur de plus ou moins 5 mètres, suivant sa situation, le dépassant du conduit par rapport au faîte (dessus) du toit étant de 50 cms.



Tirage